Quand effectuer la correction d’une traduction en anglais ?

Quand effectuer la correction d’une traduction en anglais ?

Vous avez fait traduire un texte en anglais mais vous n’êtes pas convaincu du résultat ? Plutôt que de demander une nouvelle traduction, sachez qu’il est possible de faire corriger le texte traduit par un professionnel.

 

Correction de traduction en anglais : en quoi ça consiste ?

Saviez-vous que de nombreuses agences de services linguistiques, comme ViaVerbia Luxembourg, proposent des services de correction de traduction en anglais ?  

Cela peut en effet s’avérer très utile si vous avez fait réaliser une traduction par un professionnel mais que vous n’êtes pas satisfait du résultat. Une correction peut aussi être nécessaire si vous avez vous-même traduit le texte, mais que vous n’êtes pas sûr de la qualité de votre travail.

Le correcteur, de langue maternelle anglaise, relit, corrige, vérifie et améliore la traduction en anglais. Il peut soit réaliser la correction en prenant connaissance du document original dans la langue source (cette prestation est généralement plus chère), ou bien uniquement à partir du texte final, sans se référer au document d’origine (c’est la solution la plus économique). 

 

Quand la correction d’une traduction en anglais est-elle nécessaire ?

Il est possible de faire corriger votre traduction en anglais si celle-ci comporte des erreurs, que ce soit sur le fond ou sur la forme. De manière générale, la correction sera indispensable si la traduction manque de qualité et qu’elle vise à être partagée auprès de vos clients, partenaires commerciaux ou autres parties prenantes.

Voici quelques cas de figure dans lesquels la correction de la traduction en anglais sera pertinente :

  • La traduction en anglais comporte des fautes d’orthographe ou de grammaire, ou bien des erreurs syntaxiques, ou encore des maladresses de style, de ponctuation, ou des coquilles.
  • Le texte final mélange l’anglais britannique et l’anglais américain

Cela est très problématique car le texte va alors manquer d’homogénéité et de cohérence. D'autre part, cela pourra conduire à des incompréhensions ou des erreurs d’interprétation de la part des lecteurs. En effet, entre deux variantes d’anglais, le vocabulaire, la grammaire, et l’orthographe peuvent beaucoup varier.

  • Le document traduit en anglais n’a pas été adapté à la culture locale.

Cela pose un vrai problème, car le respect de la dimension culturelle est un élément incontournable en traduction. Cela permet en effet d’adapter le texte aux coutumes, usages et habitudes du public visé.

  • Le texte en anglais a été traduit de façon littérale, presque mot-à-mot.

Ce type de traductions littérales atteste d’un grand manque de professionnalisme et d’une mauvaise maîtrise des techniques de traduction. Le résultat est très bancal et peu fiable, et ce type de texte peut mettre à mal la notoriété de l’entreprise. La phase de correction par un professionnel sera alors fondamentale pour obtenir une traduction dont la lecture sera parfaitement fluide et naturelle.

 

Ajouter un nouveau commentaire