Tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’interprète juridique

Tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’interprète juridique


Quel est le rôle d’un interprète juridique ? Quand faire appel à ses services et quelles sont les compétences requises de la part de ce professionnel ? Tour d’horizon des choses à savoir sur le métier d’interprète juridique.

 

Qu’est-ce qu’un interprète juridique ?

L’interprète juridique est un professionnel qui peut intervenir pour traduire les échanges entre deux parties de langues différentes, dans de nombreux contextes : audiences et procès en tribunal, négociations contractuelles, dépositions, auditions de témoins, interrogatoires en commissariats de police, échanges auprès d’autorités administratives…

Très souvent, l’interprète juridique est désigné par l’instance en charge de la procédure transnationale, et les honoraires peuvent être pris en charge par l’État dans certains contextes.

D’autre part, il existe plusieurs types de services d’interprétariat juridique :

  • les services interprétation de liaison (ou interprétation consécutive) : le traducteur-interprète juridique traduit les propos tout au long de la conversation entre les deux interlocuteurs multilingues (chaque intervenant doit donc faire une pause pour permettre à l’interprète de traduire) ;
  • les services d’interprétation simultanée
  • l’interprétation téléphonique 
  • la vidéo-interprétation, via une plateforme de visioconférence.

 

Quelles sont les qualités et compétences d’un interprète juridique ?

Le métier d’interprète juridique nécessite tout d’abord d’acquérir une grande maîtrise d’un couple de langues donné, mais également une connaissance étendue des systèmes juridiques, de la législation locale, et des codes et usages culturels du pays concerné. Il doit également connaître toutes les terminologies spécifiques au domaine du droit en question (droit pénal, droit civil, droit des sociétés…).

En outre, un interprète juridique doit posséder un grand professionnalisme, une éthique de travail, une très bonne aisance à l’oral, ainsi qu’une capacité de concentration et une très bonne mémoire.

Il doit en effet être capable de traduire avec exhaustivité et justesse des dialogues complexes, afin d’éviter les malentendus ou ambiguïtés entre les parties. Ces qualités sont indispensables, car la moindre erreur d’interprétation peut compromettre la qualité des échanges entre les interlocuteurs et la bonne compréhension des propos de chacun.

 

FAQ sur le métier d’interprète juridique

L’interprète juridique est parfois un interprète assermenté, mais ce n’est pas toujours le cas.

Face à la crise sanitaire, les services d’interprétation par téléphone et vidéoconférence se sont grandement développés et sont de plus en plus plébiscités. De nombreuses agences proposent ainsi des services d’interprétariat juridique à distance.

 

A propos de l'auteur

Frédéric Ibanez

L'équipe éditoriale dirigée par le fondateur du groupe auquel ViaVerbia Luxembourg appartient est composée d’experts spécialisés dans les services linguistiques. Notre objectif est de vous proposer régulièrement des articles liés à la traduction et les services linguistiques afin de mieux vous accompagner dans vos besoins.

Ajouter un nouveau commentaire